True

Le chapeau de paille : un indémodable qui reflète le savoir-faire traditionnel français

Favori de l'été, le chapeau de paille devient un accessoire de mode essentiel !

Chic, bohème ou décontracté, le chapeau de paille ne cesse de nous charmer. Pièce essentielle de notre dressing d’été, le chapeau de paille tel qu’on le connaît aujourd’hui est l’héritage d’un savoir-faire 100% français !  En effet, l’histoire du chapeau de paille débute dans une petite commune du nom de Septfonds dans le Tarn et Garonne. 

La Ferme du Mohair vous propose aujourd’hui de partir à la découverte de notre artisan partenaire local, la fabrique de chapeaux Coustillères, pour en savoir un peu plus sur cet accessoire de mode devenu incontournable !

Le chapeau de paille, une maîtrise ancestrale du sud de la France


Historiquement, la confection du premier chapeau de paille revient à Mme Pétronille Cantecor. Une bergère qui, pour se détendre, lorsqu’elle amenait son troupeau de brebis paître dans les champs, eut l'idée de tresser des brins de paille ou de jonc. Elle les cueillait le long des champs et des collines pour les entrelacer et les tricoter. C’est ainsi que la première tresse de paille est née. 

Avec ces quelques tresses de paille, Pétronille se fît un chapeau pour se couvrir du soleil. Sa technique s’améliora rapidement, elle remarqua que la paille fine et blanche des sols secs et pierreux était adéquate pour la fabrication de ses chapeaux de paille. 

Elle décida alors de propager son idée et de former ses premiers élèves. C’est ainsi qu’en 1798 débuta l’industrie du chapeau de paille à Septfonds. La population du village suivit son exemple et de nombreuses maisons de chapeliers commencèrent à s’établir. Au total, on dénombrait 5 usines employant 2 000 ouvriers hommes et femmes. 

Une industrie qui s’est vite développée pour faire la renommée du lieu. Les chapeaux de paille de Septfonds se vendaient alors dans tous les marchés des alentours (Lalbenque, Puylaroque, Caylus...).

Avec l’arrivée de la machine à vapeur et des presses à gaz, la production s’intensifie. Les machines à coudre dès 1875 facilitent la création des chapeaux et permettent de réduire le temps de production. 

Le chapeau de paille est alors produit en grande quantité et s’exporte partout en France et à l’étranger.

La fabrique de chapeaux Coustillères, un artisanat d’excellence depuis 1920

C’est en 1920 que M. Marius Coustillères ouvre sa propre chapellerie : La Fabrique de chapeaux Coustillères à Septfonds. L’usine est au départ spécialisée dans la confection du chapeau de paille. 

Dès 1948, son fils Louis reprend l’affaire familiale et décide d'agrandir la production. En 1960, il déménage l’entreprise dans une nouvelle usine qui est encore aujourd’hui le lieu de production de la fabrique de chapeaux Coustillères. 

En 1981, la fabrique familiale prend un nouveau tournant. Jean-Claude Coustillères, qui souhaite à son tour développer l’usine de son père, décide de diversifier la production avec des collections de chapeaux en feutre. 

Des chapeaux haut de gamme et folkloriques pour l’industrie de la mode. Ce qui va permettre à la chapellerie de travailler avec les plus grands stylistes de la Haute Couture parisienne.


Aujourd’hui ce savoir-faire unique acquis depuis des générations est connu dans le monde entier. Un artisanat d’excellence reconnu par le label "Entreprise du Patrimoine Vivant" (EPV). 

C’est pourquoi la Ferme du Mohair a souhaité développer un partenariat avec la fabrique de chapeaux Coustillères. Pour valoriser le travail des artisans français et préserver ce savoir-faire local avec des chapeaux de paille d’une qualité supérieure.


Des chapeaux de paille cousus main


Jean-Claude Coustillères continue de valoriser le savoir-faire de ses ancêtres. Il achète les tresses de paille au mètre. Un ballotin permet de fabriquer jusqu’à 4 chapeaux, en fonction de la largeur de la tresse. 

La première étape consiste à coudre les tresses de paille. La méthode n’a pas changé et les chapeaux sont tous cousus main. 

Les chapeaux vont ensuite être humidifiés et placés sur des moules pour acquérir la forme finale. 

Au total, la fabrique de chapeaux Coustillères façonne 50 000 chapeaux de paille chaque année.



Favori de l’été, le chapeau de paille devient un accessoire de mode essentiel !


Le chapeau de paille est le produit incontournable de l’été. Confortable et léger, c’est le compagnon de voyage idéal ! En plus d’être robuste et pratique, il vous couvre du soleil avec élégance en apportant un style unique à vos tenues estivales. Aujourd’hui décliné sous de multiples formes, c’est l’accessoire de mode par excellence. Orné d’un ruban, il se personnalise à l’infini pour s’accorder avec toutes vos tenues. La Ferme du Mohair a sélectionné pour vous plusieurs modèles de chapeaux de paille tendances pour la saison :  

Monique

Le chapeau de paille capeline avec son ruban écru pour un style bohème.

Olga

Pour un look plus vintage et féminin vous pouvez opter pour le chapeau de paille en cloche.

Maryse

L’indémodable chapeau de paille à bord large apportera une touche chic et décontractée à vos balades d’été.

Kathy

Le canotier, pour un air plus champêtre avec une note rétro dont on ne se lasse pas.

Patrick

Le chapeau de paille à bord court comme notre chapeau trilby pour homme vous habille en un clin d'œil. Une forme simple et moderne pour se protéger efficacement des rayons du soleil.



Arnaud

Vous cherchez un modèle simple, élégant et moderne ? Découvrez notre traditionnel chapeau de paille pour homme légèrement relevé sur l'arrière.

Quels vêtements choisir pour la randonnée en été ?

Pour installer cette application Web sur votre iPhone/iPad, appuyez sur puis Ajouter à l'écran d'accueil.